Est-il légal de franchir la frontière américaine pour demander l'asile politique?

For refugees
Expats
Les États-Unis d'Amérique

Partager:

Est-il légal de franchir la frontière américaine pour demander l'asile politique?

Des familles fuient la violence et la persécution dans leur pays d'origine, y compris les crises humanitaires sans précédent et croissantes en Amérique latine, dans les Caraïbes, en Afghanistan et dans certaines parties de l'Afrique, pour se réfugier aux États-Unis. En savoir plus sur la légalité du franchissement de la frontière américaine pour demander l'asile politique

Plus d'informations sur les États-Unis
Plus d'informations sur les États-Unis
Cliquez ici


Les personnes qui se présentent à la frontière des États-Unis ont le droit de demander l'asile sans craindre d'être détenues, renvoyées, utilisées à des fins politiques ou séparées de leurs enfants.


La protection politique est accordée aux personnes qui ne peuvent ou ne veulent pas retourner dans leur pays en raison de persécutions ou de craintes fondées de persécutions fondées sur la race, la religion, la nationalité, l'appartenance à un groupe social particulier ou les opinions politiques.


Après les atrocités de la Seconde Guerre mondiale, le droit de demander l'asile est devenu partie intégrante du droit international. Lorsque le Congrès a adopté la loi sur les réfugiés de 1980, il a intégré les principales dispositions de la Convention de Genève relative au statut des réfugiés, y compris la définition internationale des réfugiés, dans la législation américaine sur l'immigration.


Qui est un demandeur d'asile ?


Une personne qui a quitté son domicile pour rechercher la sécurité et la protection dans un autre pays est appelée demandeur d'asile. Les demandeurs d'asile peuvent être de tout âge, sexe, statut socio-économique ou nationalité, mais la plupart d'entre eux viennent de régions du monde en proie à des conflits, à des catastrophes naturelles et à un État de droit défaillant.


Aux États-Unis, le terme "asylee" est utilisé pour désigner les personnes qui ont obtenu l'asile. Un asylee est légalement autorisé à rester dans le pays sans crainte d'expulsion en vertu de la loi américaine sur l'immigration. Il a le droit de travailler, de voyager en dehors du pays et de demander l'entrée de son conjoint âgé de moins de 21 ans. S'ils remplissent toutes les autres conditions, les demandeurs d'asile ont la possibilité de devenir des résidents permanents, puis des citoyens.


Une personne ne peut se voir accorder l'asile si elle ne répond pas à la définition du réfugié. Le droit international reconnaît que la procédure de détermination du statut de réfugié peut être complexe et longue. Ainsi, avant qu'un État ne reconnaisse officiellement les demandeurs d'asile comme des réfugiés, ils doivent bénéficier de certaines protections. Les demandeurs d'asile entament leur procédure soit aux États-Unis, soit à la frontière américaine.


Est-il légal de demander l'asile aux États-Unis ?


Demander l'asile est une démarche pieuse. Pour avoir la possibilité de demander l'asile, les demandeurs d'asile doivent se trouver aux États-Unis ou à un point d'entrée (aéroport ou poste frontière terrestre officiel).


Ces derniers mois, de nombreux États ont envoyé les demandeurs d'asile arrivant aux États-Unis dans divers endroits, y compris à New York. 


Depuis de nombreuses années, les demandeurs d'asile arrivent dans les villes et les États des États-Unis. Depuis des décennies, les communautés situées à la frontière sud offrent des services d'accueil aux réfugiés afin de les aider à satisfaire leurs besoins fondamentaux. Toutefois, ce type de soutien est moins organisé dans les communautés de l'intérieur des États-Unis. À l'heure actuelle, il n'existe pas de système commun ou de cadre juridique aux États-Unis qui permette un tel accueil humanitaire dans tout le pays.


Les communautés locales de New York et d'autres villes ont toujours manifesté leur volonté d'accueillir des demandeurs d'asile. En outre, le centre de ressources internationales collabore avec des gouvernements et des organisations à but non lucratif, dans le pays et à l'étranger, afin de proposer des formations et des ressources pour la gestion des dossiers, l'accueil humanitaire et l'assistance juridique. En 2022, plus de 62 000 demandeurs d'asile, enfants non accompagnés et autres personnes vulnérables cherchant une protection aux États-Unis ont bénéficié d'une assistance.


Créer un système d'accueil des réfugiés efficace, accueillant et sûr signifie non seulement traiter avec dignité les personnes fuyant la violence et la persécution tout au long de la procédure juridique, mais aussi veiller à ce que les communautés locales qui organisent ce système ne soient pas uniquement responsables d'elles-mêmes. L'information, un traitement rapide et un accueil amical sont essentiels pour un processus sûr, ordonné et humain. Pour y parvenir dans l'ensemble du pays, tous les niveaux de gouvernement et les organisations à but non lucratif doivent travailler ensemble.


Comment les gens demandent-ils l'asile à la frontière américaine?


L'accès des personnes à l'asile à la frontière a été sévèrement restreint sous l'administration Trump, en dépit des normes internationales et américaines, et bon nombre des politiques les plus brutales se sont poursuivies sous l'administration Biden.


Politique Protocoles de protection des migrants pour les réfugiés en provenance du Mexique.


Une politique appelée "Rester au Mexique" ou "Protocoles de protection des migrants" a contraint certains demandeurs d'asile à attendre que leur dossier soit examiné par les tribunaux de l'immigration des États-Unis au Mexique, avec un accès limité, voire inexistant, à un avocat. Bien qu'un tribunal fédéral ait suspendu les tentatives de l'administration Biden de mettre fin au programme, la Cour suprême a ensuite statué en faveur de l'administration.


Depuis plus de trois ans, le PPM a touché plus de 75 000 demandeurs d'asile, les obligeant à attendre des audiences dans des tribunaux américains au Mexique, principalement dans des villes situées le long de la frontière septentrionale. Là, dans un effort pour garder leurs familles en sécurité, ils ont souvent dû faire face à des attentes irréalistes pour rassembler des preuves et se préparer à un procès en anglais.


Programme de migration au titre de l'article 42


En mars 2020, pendant la pandémie de COVID-19, l'administration Trump a mis en œuvre une règle de santé publique qui interdisait aux demandeurs d'asile de voyager hors du pays sans leur donner la possibilité de présenter leur dossier d'asile. Parce que son pouvoir est dérivé du titre 42 du code des États-Unis, cette règle est communément appelée "section 42".


La section 42 a été utilisée pour justifier près de trois millions d'expulsions sous le prétexte de la santé publique entre mars 2020 et mai 2023. L'article 42 n'offre pas de protection contre le COVID-19, comme l'ont reconnu les autorités sanitaires. Cette règle a soulevé un certain nombre de contestations juridiques, car elle va à l'encontre des obligations des États-Unis à l'égard des demandeurs d'asile en vertu du droit national et international. Du point de vue de la santé publique, il n'est pas justifié de refuser à des personnes le droit légal de demander l'asile.


L'ordonnance fédérale de santé publique COVID-19 a expiré le 11 mai 2023. Néanmoins, les droits des demandeurs d'asile à la frontière entre les États-Unis et le Mexique continuent d'être affectés par la mise en œuvre de l'"interdiction d'asile" du président.


D'où viennent les demandeurs d'asile aux États-Unis?


De nombreux demandeurs d'asile fuient les catastrophes naturelles, la violence et les persécutions en Haïti et dans le nord de l'Amérique centrale. En outre, des personnes originaires de Cuba, du Nicaragua, du Brésil, de l'Inde, de l'Érythrée, du Ghana, de l'Éthiopie et du Cameroun demandent également l'asile. De nombreux Afghans, ainsi que les personnes déplacées en Ukraine en raison de la guerre, ont également franchi la frontière mexicaine pour demander l'asile. Les habitants des pays du nord de l'Amérique centrale sont confrontés à une violence comparable à celle d'une zone de guerre. 


Avec un taux de 38 meurtres pour 100 000 habitants, le Honduras est considéré comme le pays le plus dangereux de la région. Une femme est tuée toutes les 36 heures à cause de la violence sexiste. Le nombre de personnes ayant besoin d'aide a plus que doublé depuis 2020 en raison de la violence des gangs, des conditions météorologiques extrêmes dues au changement climatique et des effets de la pandémie de COVID-19, qui exacerbent la crise.


Les meurtres et les enlèvements sont en augmentation en Haïti, et les gangs criminels contrôlent 40 % de la capitale du pays. En outre, les gangs contrôlent les ports et les voies de transport, ce qui limite l'acheminement des biens essentiels et entrave l'accès de l'aide humanitaire. 


Un puissant tremblement de terre et une tempête tropicale ont suivi l'assassinat du président haïtien au cours de l'été 2021. Au cours des dix dernières années, les infrastructures et les services haïtiens ont été détruits. En outre, Haïti connaît la plus longue récession au monde ; environ 60 % de sa population vit dans la pauvreté.


Après avoir fui leur foyer, les demandeurs d'asile doivent entreprendre un voyage extrêmement dangereux vers le nord, semé d'embûches : violence des gangs semblable à celle qu'ils fuient, violence sexiste visant les femmes, les filles et les membres de la communauté LGBTQ+, risque de traite des enfants, des adolescents et des femmes et, surtout, racisme et discrimination, en particulier à l'encontre des personnes de couleur.






Demandez un visa touristique auprès de notre service Visit World.

Écrivez au responsable de la hotline et il sélectionnera un visa pour vous.


Contactez-nous via Whatsapp

Contactez-nous sur Facebook




Produits de Visit World pour un voyage confortable :


Liste de contrôle pour l'obtention d'un visa et des documents nécessaires aux États-Unis ;

Conseils juridiques sur les questions commerciales aux États-Unis ;

Assurance voyage pour les étrangers aux États-Unis ;

Assurance médicale dans le monde.




Plus d'articles sur le sujet: 


Assurance automobile pour les conducteurs étrangers aux États-Unis : ce qu'il faut savoir.

Quelles sont les possibilités d'emploi aux États-Unis pour les étrangers?
Les États-Unis ont besoin de plus de migrants pour faire face aux pénuries de main-d'œuvre.
Le système de santé américain: un guide détaillé pour les expatriés.
Stipendien für internationale Studierende in den USA für 2024/2025.
Aide au logement à l'étranger : un guide pour les expatriés américains.

Articles recommandés

3 min

Residence permit Carte verte aux États-Unis : instructions étape par étape pour remplir le formulaire I-485

Carte verte aux États-Unis : instructions étape par étape pour remplir le formulaire I-485

Le formulaire I-485, officiellement connu sous le nom de "Demande d'enregistrement de résidence permanente ou de changement de statut". Pour en savoir plus sur les personnes habilitées à remplir le formulaire I-485, la liste des documents requis, la procédure de demande de carte verte et d'autres détails importants

17 sept.. 2023

Plus de détails

2 min

Expats USA vs Canada pour les expatriés : où déménager de préférence ?

USA vs Canada pour les expatriés : où déménager de préférence ?

Changer de lieu de résidence et s'installer dans un nouveau pays est une expérience qui change la vie, et le choix de l'endroit où s'installer peut s'avérer difficile. Les États-Unis et le Canada sont deux choix populaires pour les immigrants qui envisagent de s'installer en Amérique du Nord. En savoir plus sur les avantages et les inconvénients de vivre au Canada et aux États-Unis en vue d'une relocalisation

05 oct.. 2023

Plus de détails

2 min

Treatment Le système de soins de santé aux États-Unis et en Grande-Bretagne : quelles sont les barrières qui attendent les immigrants ?

Le système de soins de santé aux États-Unis et en Grande-Bretagne : quelles sont les barrières qui attendent les immigrants ?

L'augmentation des migrations dans le monde entraîne de nombreuses difficultés pour les expatriés. Même dans les pays où la population immigrée est importante, comme les États-Unis et le Royaume-Uni, certains obstacles subsistent. Pour en savoir plus sur les obstacles que rencontrent les immigrants dans le processus d'obtention de soins médicaux aux États-Unis et au Royaume-Uni, lisez notre article

14 nov.. 2023

Plus de détails

2 min

Expats Visas H-2B supplémentaires pour l'année fiscale 2024: dernières nouvelles de l'USCIS

Visas H-2B supplémentaires pour l'année fiscale 2024: dernières nouvelles de l'USCIS

Au début de la nouvelle année fiscale 2024, l'USCIS a annoncé un certain nombre de changements concernant la délivrance de visas H-2B supplémentaires qui peuvent affecter les travailleurs saisonniers à la recherche d'un emploi aux États-Unis. En savoir plus sur les points clés de ces changements et leurs conséquences possibles.

21 nov.. 2023

Plus de détails